Réunion avec les organisations professionnelles agricoles, le Commissaire Phil Hogan et Fernand Etgen en marge du Conseil des ministres de l’Agriculture

Dans le cadre du Conseil des ministres de l’Agriculture et des discussions relatives à la réforme de la PAC, le Commissaire européen de l’Agriculture Phil Hogan a rencontré le ministre de l’agriculture Fernand Etgen et les organisations professionnelles agricoles au Centre de Conférence à Senningen, le 18 juin 2018 pour discuter des propositions de la réforme de la PAC.

Réunion avec les organisations professionnelles agricoles, le Commissaire Hogan et le ministre Fernand Etgen en marge du Conseil des ministres de l’Agriculture - Photo de groupe
©MAVPC

 

Le Commissaire a présenté les éléments de la réforme et a sollicité le soutien de conclure les négociations rapidement en mars 2019 afin de pouvoir trouver un accord avant les élections du Parlement européen. Les organisations professionnelles avaient l’occasion de poser des questions au Commissaire.

Alors que le Commissaire se rendra dans tous les Etats membres pour discuter de la réforme avec les organisations professionnelles, le Luxembourg est le premier pays dans lequel le Commissaire européen Hogan a choisi de se rendre.

Au Conseil des ministres de l’Agriculture, le ministre Fernand Etgen a salué l’approche proposée pour une plus grande cohérence des mesures du 1er et 2ème pilier. Cependant, il s’est dit très préoccupé par la complexité du mode proposé de programmation stratégique tant pour la programmation même que pour les mécanismes de suivi du plan stratégique.

En outre, le ministre Fernand Etgen se dit inquiet du fait qu’avec l’approche proposée de la conditionnalité renforcée, signifierait pour le Luxembourg, qu’un nombre important de biens environnementaux que les agriculteurs fournissent en participant d’une façon volontaire à des mesures environnementales, ne pourraient à l’avenir plus être honorés à leur juste valeur dans des programmes agro-environnementaux puisqu’ils feraient partie de nouvelle ligne de base.

Finalement, le soutien aux jeunes agriculteurs est une question prioritaire pour Fernand Etgen, et il s’est dit en faveur de mesures obligatoires dans le premier pilier tel qu’il est actuellement le cas. Fernand Etgen a demandé également le maintien de la possibilité d’un paiement forfaitaire dans le 1er pilier. 

Communiqué par le ministère de l'Agriculture, la de Viticulture et de la Protection des consommateurs

Dernière mise à jour